4 questions à se poser pour définir le financement d'une entreprise

1- Quel est le niveau de maturité de l'entreprise ?

On peut répondre à cette première question en examinant le cycle de vie de l'entreprise tel que décrit ci-dessus. Le choix du financement doit donc être arbitré en fonction du cycle de vie de l'entreprise.

2- Quel type de financement recherchez-vous ?

Un financement de démarrage ? Investir dans la recherche et le développement ? L'exportation ? Embaucher les meilleures personnes ? Ou simplement réunir les fonds dont vous avez besoin pour gérer votre entreprise ?

La réponse à cette question est étroitement liée au cycle de vie d'une entreprise, chaque étape correspondant à un besoin.

Financement de démarrage : le premier investissement pour le démarrage d'une entreprise.

Solutions d'innovation ou d'exportation en phase de développement : la croissance nécessite l'ouverture de nouveaux marchés et le lancement de nouveaux produits et services.

Fonds de roulement pour la phase de maturation et la survie de l'entreprise : gestion des stocks et des clients, paiement des employés et des fournisseurs. Il s'agit de financer les activités quotidiennes.

Mesures préventives et correctives dans le cas où une entreprise traverse une phase difficile.

L'acquisition d'une entreprise lorsque celle-ci se trouve dans une situation difficile.

3- Quel type de financement faut-il prévoir ?

Cette troisième question est probablement la plus complexe pour le profane. Des prêts ? Le financement ? L'affacturage ? Des subventions publiques ? Outre les nouvelles méthodes de financement telles que le crowdfunding, qui prennent de plus en plus d'importance, les entrepreneurs se poseront de nombreuses questions.

Chacune est unique et présente ses propres avantages et inconvénients. Nous avons donc divisé les méthodes de collecte de fonds en quatre grandes catégories, à l'instar de la présentation du bilan d'une entreprise.

Financement par actions : Le rôle du capital social est double. Sa première fonction est de financer une partie d'un investissement. Toutefois, son objectif premier est de servir de garantie aux créanciers de la société qui finance l'autre partie de l'investissement. Le financement consiste à augmenter le capital de l'entreprise en levant des fonds, par exemple par le biais de l'equity crowdfunding ou d'une introduction en bourse.

Financement par quasi-fonds propres : là encore, les quasi-fonds propres nécessitent une structure financière plus solide, mais dans la plupart des cas, ils ont l'avantage d'éviter la dilution du capital. Cela comprend les titres hybrides, les prêts participatifs et le financement mezzanine.

Le financement des investissements : comme son nom l'indique, ce type de financement soutient les investissements à plus ou moins long terme, tels que le renouvellement des équipements de production ou l'achat d'installations. Cette catégorie comprend les solutions financières les plus courantes pour les entreprises. Cette catégorie comprend les prêts bancaires et les crédits-bails, qui sont les modes de financement les plus connus et les plus courants. Elle comprend également d'autres types de prêts, tels que le crowdfunding, les prêts d'honneur et le microcrédit.

Fonds de roulement : dans un monde idéal, le fonds de roulement d'une entreprise devrait être suffisant pour couvrir ses opérations. Toutefois, en fonction du type d'activité et des difficultés qui peuvent être rencontrées, une entreprise peut demander à mobiliser des créances commerciales ou de trésorerie. C'est ce qu'on appelle l'affacturage, l'escompte ou le découvert. Le choix entre ces méthodes de financement dépend de la nature du prêt demandé.

4 - Quelles institutions financières dois-je contacter ?

Quand on pense au financement d'une entreprise, on pense généralement à la banque ou à l'État. Cependant, il existe un large éventail d'entités de financement, tant publiques que privées. Ils ne fournissent pas tous le même type de financement et n'interviennent pas de la même manière aux différents stades de développement d'une entreprise. Certains sont généralistes, tandis que d'autres se limitent à un seul domaine d'activité.

Love Money, Business Angels, plateformes de crowdfunding, banques, etc. Trouver le bon joueur pour vos besoins peut parfois être compliqué. La réponse à cette dernière question est étroitement liée aux quatre premières. Toutefois, pour obtenir un maximum de résultats, il est préférable d'avoir une idée assez précise des acteurs disponibles et du champ de leur intervention.

Une gestion attentive de votre entreprise et les conseils d'un expert vous aideront à identifier vos besoins de financement immédiats et futurs.

Mots clés