Quelle est la définition de l'assurance de prêt ?

Quelle est la définition de l'assurance de prêt ?

Quelle est la définition de l'assurance de prêt ?

L'assurance hypothécaire ou assurance de prêt est une garantie exigée par les organismes de crédit. Elle leur permet d'être couverts en cas d'événement qui empêche l'emprunteur de rembourser le prêt. A quoi cela sert-il exactement ? Quelles sont les garanties qui composent l'assurance emprunteur ?

Quel est le but de l'assurance prêt ?

L'assurance emprunteur est obligatoire si vous souhaitez contracter un crédit immobilier. En cas de décès ou d'invalidité de l'emprunteur, qui l'empêche de rembourser le prêt, l'assurance prend en charge les mensualités.

L'ADE (assurance emprunteur) protège également l'emprunteur et sa famille. En cas d'accident ou de problème, l'assurance-emprunteur vous soulagera du remboursement de votre prêt hypothécaire et ne laissera donc pas vos ayants droit dans l'embarras.

En plus d'être obligatoire, l'assurance emprunteur est donc par définition une sécurité à ne pas oublier. Cependant, le coût est parfois dissuasif. Pour réduire le coût, nous vous recommandons d'utiliser notre outil de comparaison des assurances de prêt en ligne. Notre outil, gratuit et anonyme, compare les meilleures offres du marché et vous donne un devis adapté à vos besoins en quelques minutes seulement.

Qu'est-ce que l'assurance hypothécaire ?

Il existe différentes garanties dans un contrat d'assurance hypothécaire :

Garantie décès : Cette garantie intervient en cas de décès de l'emprunteur et couvre le capital restant dû.

Garantie PTIA (perte totale et irréversible d'autonomie) : Si, en cas d'accident ou de maladie, l'emprunteur est dans l'incapacité d'accomplir les cinq actes ordinaires de la vie (se laver, manger, se déplacer...), l'assurance prend en charge les remboursements du crédit immobilier.

La garantie IPT (Invalidité Permanente Totale) : en cas d'accident, un spécialiste vient évaluer l'emprunteur et prend en compte l'invalidité (dans la vie quotidienne) et l'incapacité professionnelle. Ces deux taux donneront un taux d'invalidité selon un tableau figurant dans toutes les conditions générales. S'il est supérieur à 66%, la garantie IPT est effective.

Si vous voulez abaisser ce taux à 33 % et être ainsi mieux couvert, vous devez souscrire une garantie IPP (invalidité partielle permanente).

Couverture ITT : En cas d'arrêt maladie de longue durée (souvent après une franchise de 90 jours), l'assureur peut prendre en charge vos mensualités. Attention aux exclusions les plus courantes : les problèmes de dos (douleurs lombaires) ou les problèmes psychologiques tels que la dépression.

Garantie perte d'emploi : comme son nom l'indique, cette garantie facultative vous couvre en cas de licenciement. Cela vous permet d'être plus à l'aise financièrement avant de trouver un nouvel emploi.

Comment choisir son assurance ADE ?

Lorsque vous contractez un prêt bancaire, vous avez 2 options pour votre assurance ADE :

 

Chez votre banque de prêt, c'est-à-dire pour signer le contrat de groupe que votre banquier vous proposera probablement.

auprès d'un assureur individuel extérieur au groupe bancaire, ce que l'on appelle l'assurance déléguée.

En passant par un assureur indépendant, vous évitez la commission de votre banque et obtenez un prix plus compétitif et une couverture plus optimale. C'est une situation 100% gagnant-gagnant !

Temps d'attente et excès :

Délai de carence : c'est la période prévue dans le contrat, à compter du jour de la conclusion du contrat d'assurance, pendant laquelle ADI assurances ne versera aucune somme d'argent en cas de sinistre. Le preneur d'assurance verse des cotisations mais ne bénéficie pas de ses garanties. Cette période d'attente pour l'assurance-crédit peut varier de 3 mois à 1 an et varie d'un contrat à l'autre.

Période de risque propre : il s'agit de la période qui commence le jour de la demande d'indemnisation et qui dure de 3 à 9 mois. La couverture est assurée à la fin de cette période. Ce délai de carence, appelé franchise, pendant lequel l'assurance ne rembourse pas l'échéance du paiement, permet à l'assureur de vérifier les conditions de couverture pour éviter les fraudes.

Exclusions : la plupart des polices d'assurance-crédit contiennent des exclusions, c'est-à-dire des situations qui ne sont jamais remboursées. Il convient de les examiner attentivement car, dans certains cas, ces exclusions peuvent être rachetées, c'est-à-dire que l'assureur peut accepter de couvrir l'emprunteur moyennant une prime supplémentaire. Vous devez également vérifier la limite d'âge et si la police ADI est couverte ou non à l'étranger.

Nombre et niveau de garanties : il faut savoir que le niveau de garanties n'est pas le même pour les mêmes polices, selon le contrat et l'assureur. Il est donc important de comparer les offres du marché.

Mode d'indemnisation ou montant forfaitaire :

Remboursement de l'indemnité : les échéances du prêt ne sont remboursées qu'à hauteur de la perte de revenus de l'emprunteur et en fonction de sa quotité, après prise en compte des prestations de la sécurité sociale et de la mutuelle. Si la perte de revenu est couverte par les cotisations de sécurité sociale, l'assureur n'effectue aucun remboursement. Ce remboursement n'est pas très sûr et est privilégié dans les contrats collectifs (contrats émis par les banques).

Remboursement unique : le remboursement correspond au montant total du prêt, en fonction du pourcentage de coemprunteurs assurés. L'assureur verse donc la totalité du montant si l'emprunteur a assuré 100% de son prêt. Ce type d'indemnité est utilisé pour les contrats d'assurance délégués.

Primes fixes ou dégressives :

Si vous choisissez l'"assurance de groupe" auprès de votre banque, vous paierez des primes "fixes".

Si vous optez pour une police "groupe" auprès de votre banque, vous payez des primes "dégressives" (un pourcentage de votre capital restant dû). Bien entendu, cette méthode de calcul est beaucoup plus intéressante sur le plan financier.

 

 

 

 

Mots clés

Assurance vie |