Affacturage au bilan : une technique adoptée par les exportateurs

Affacturage au bilan : une technique adoptée par les exportateurs

Affacturage au bilan : une technique adoptée par les exportateurs

L'affacturage est une méthode très courante utilisée par les exportateurs pour accélérer leur flux de trésorerie. Ce processus permet à l'exportateur de prélever jusqu'à 80 % de la valeur de la facture de vente au moment de la livraison des marchandises et de l'établissement de la facture de vente.

L’affacturage auprès des exportateurs, ce qu’il faut savoir

L’affacturage au bilan consiste à acheter les créances d'un exportateur par un factor. Cela est l’équivalent du montant que l'importateur doit à l'exportateur, à un prix réduit en payant comptant. Par la suite, l'acheteur des créances, ou connu sous le terme factor, sera payé par l'importateur pour régler la dette. Il s'agit d'un processus courant utilisé pour accélérer le cycle de trésorerie et atténuer le risque pour l'exportateur sur 100 % de la valeur des créances.

Achat et revente de dettes, ce qu’il faut savoir après l’affacturage

Comme les créances sont généralement garanties par la banque de l'importateur, le factor libère l'exportateur du risque de non-paiement par l'importateur. Lorsqu'un factor achète les créances de l'exportateur directement auprès de ce dernier, il s'agit d'un achat primaire. Les créances deviennent alors techniquement une forme d'instrument de dette qui peut être vendu sur le marché secondaire sous forme de lettres de change ou de billets à ordre, c'est ce qu'on appelle un achat secondaire.

Pour vous aider à mieux comprendre le sujet, n’hésitez pas à découvrir d’autres informations sur l’affacturage depuis notre site. Des experts en trésorerie vous expliqueront comment tirer profit de cette technique pour votre activité entrepreneuriale.

Mots clés

affacturage | factoring |